Tout le monde s’en fout ! Et pourtant, sous d’autres cieux où la vie humaine est sacrée et la protection de l’enfance pas seulement un vœu pieux, la République s’en serait émue, les politiciens auraient été scandalisés, les citoyens choqués et une procession silencieuse saluerait la mémoire des victimes. Et sans perdre de temps, le Procureur convoquerait la presse et donnerait des instructions fermes pour que les auteurs de ces actes crapuleux, soient traqués et châtiés. Hélas, chez nous, tout le monde semble se foutre de ce qui s’est passé ce weekend et qui aurait pu faire réagir le Premier ministre qui s’est plutôt contenté de défendre le Chef de l’Etat jusqu’à dénier aux homosexuels et autres lesbiennes leur droit d’exister. Un PM qui a préféré ouvrir une campagne avant l’heure, présentant son boss comme le meilleur candidat de 2019. Quant au premier des flics, il aurait dû réagir avec la même promptitude qu’avec le flic gifleur. Il est vrai que les autorités sont plus occupées à contester un rapport – celui de Amnesty International – qui les met au pilori plutôt que de traquer les enleveurs d’enfants. A Touba, un enfant de 8 ans a été égorgé. Aucune réaction de la République et de la classe politique ! A Mbao, une fillette du même âge a été violée, tuée et jetée dans les ordures. Des faits qui auraient pu plonger tout un peuple dans la consternation en voyant en ces mômes, ses propres enfants, lesquels pourraient subir le même sort que ces malheureux. Des gamins morts dans des conditions abominables. Et d’ailleurs, chaque jour des enfants sont enlevés sans que cela n’appelle à des réactions énergiques pour y mettre fin. Pouvoirs publics, politiciens, acteurs de la société civile, citoyens. Bref, nous sommes tous coupables et complices de cette indifférence généralisée face à des criminels qui agissent en plein jour sans être dérangés. La République ayant d’autres opposants à fouetter ou d’autres sujets plus porteurs. Ainsi va le Sénégal….

Source : le Témoin

9 Lectures
Partagez