Avant le lait, le colostrum

Le colostrum est un « premier lait » qui évolue vers le lait mature au bout de quelques jours. Dès le deuxième trimestre de votre grossesse, la fabrication du colostrum se met en route. De couleur jaune orangé, ce liquide est très riche en protéines et en anticorps, ce qui en fait un aliment de choix, tout à fait adapté aux besoins de votre enfant pendant les 48 à 72 heures qui suivent sa naissance. Vous pouvez le donner sans restriction, le plus tôt possible. Si votre bébé ne tète pas pour une raison ou pour une autre, il est toujours possible d’extraire le colostrum et de le lui donner autrement qu’au sein.

La «montée de lait»

La montée de lait a lieu vers le troisième jour, moment où le colostrum évolue en lait mature, avec une augmentation importante du volume de lait produit. Vous pouvez alors ressentir une tension des seins plus ou moins grande. Un œdème (gonflement) plus ou moins important peut se former, rendant parfois plus difficile la prise du sein par votre bébé. Si cela vous arrive, vous pouvez extraire un peu de votre lait manuellement afin que votre sein soit plus souple, cela facilitera sa prise par votre bébé.

Laissez votre enfant téter aussi souvent qu’il le désire

Il est très important de laisser téter votre enfant le plus souvent possible. Les premières semaines sont une période d’apprentissage et d’adaptation pour vous et lui. Proposez-lui le sein dès ses premiers signes d’éveil. Ceci pourra également éviter l’engorgement.

Le lait maternel, un « aliment complet» que vous fabriquez

C’est dans vos seins que le lait se fabrique. À chaque tétée, le cerveau libère des hormones qui contribuent à la fabrication du lait et à son éjection. La production de lait se régule en fonction des quantités bues par l’enfant : plus il tète « efficacement », plus le sein fabriquera du lait.

Gardez votre bébé près de vous

Plus il tète de façon efficace, plus vous fabriquez du lait ! C’est pourquoi il est essentiel pour la bonne mise en route de l’allaitement de garder votre bébé près de vous et de répondre à toutes ses demandes de tétées. Cette proximité va créer une complicité propice à l’allaitement et va également vous permettre de prendre le temps de connaître votre enfant et de découvrir ses signes d’éveil. N’hésitez pas à garder votre bébé en peau à peau, les bébés ont besoin de contact pour se sentir rassurés.

Combien de tétées en 24 heure ?

Chaque bébé est différent. Il n’y a pas de limite au nombre de tétées, pas d’intervalle fixe à respecter.

En moyenne, un bébé peut téter de 8 à 12 fois par 24 heures, y compris la nuit pendant les premiers mois, pour bien grandir et se développer. La règle d’or est de l’allaiter dès les signes d’éveil et, si possible, sans attendre ses pleurs.

Soyez attentive si votre enfant est « peu demandeur » : observez-le pour repérer ses signes d’éveil et sollicitez-le en le mettant contre vous en peau à peau.

Combien de temps doit durer la tétée?

Cela dépend de votre bébé et de sa façon plus ou moins vigoureuse de téter. Les très actifs téteront de façon très efficace sans jamais s’arrêter : la tétée sera très courte. Ceux qui aiment prendre leur temps, les tout-petits ou les bébés prématurés feront beaucoup d’arrêts, de câlins et de «tétouillage» (succion non nutritive) ; la tétée sera beaucoup plus longue.

Par le Dr Ibrahima Aïdibe

12 Lectures
Partagez