Création de crèches dans les zones reculées : Pour l’épanouissement de la mère et de l’enfant

Selon le journal «le Soleil», l’association internationale Kirikou, déjà active au Maroc, va étendre ses activités au Sénégal où elle compte créer, dans les zones reculées du pays, des crèches. La mise en place de ces loges recevant des enfants permettra d’alléger les travaux des femmes, ces actrices du développement local qui pourront mieux se consacrer à leurs activités génératrices de revenus.

L’association internationale Kirikou, déjà active au Maroc, va créer des crèches dans les zones les plus reculées du Sénégal en vue de faciliter la mise en place de pôles de développement.

L’annonce a été faite lors du lancement de son antenne sous régionale à Dakar. Pour Mountaga Diop, président de ladite association créée en 2014, l’installation de crèches dans les profondeurs du Sénégal est une stratégie qui devra permettre aux femmes des zones isolées du pays de jouer pleinement leur rôle d’agents du développement. «Notre objectif est de créer, à partir de septembre, 10 crèches dans certains villages et dans le rural urbain», a-t-il fait savoir.

Selon lui, son association veut maximiser les chances de réussite des femmes qui sont dans le maraîchage, les « loumas » et le secteur informel, en leur permettant, en premier lieu, de confier leurs enfants aux monitrices et en les plaçant dans des structures adéquates. «Nous comptons les accompagner techniquement et financièrement pour rentabiliser leurs activités. Des projets pilotes seront lancés dans 10 régions du pays dont Matam, Thiès, Kolda, et Ziguinchor. Nous voulons faire de sorte que ces femmes puissent exercer des activités génératrices de revenus», a-t-il souligné.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *