Des ongles imprimés en 3D sur mesure, futur de la manucure ?

Vous le savez déjà, l’impression 3D impacte aujourd’hui la majorité des secteurs y compris celui de la mode. Parmi ses applications, on retrouve quelques initiatives qui se développent dans le secteur des cosmétiques avec notamment la création de maquillage imprimé en 3D. Les technologies 3D peuvent toutefois s’étendre jusqu’au bout des ongles : la startup Mani.me en est une parfaite illustration. Elle a créé un concept d’ongles imprimés en 3D personnalisés. A partir de photos de votre main, la jeune pousse est capable de concevoir une solution de manucure sur mesure plus rapide et plus facile pour tous ceux qui veulent prendre soin de leurs ongles. Pour en savoir plus sur ce concept original et innovant, nous avons rencontré la co-fondatrice de Mani.me, Jooyeon Song, qui fait d’ailleurs partie de nos 30 entrepreneurs de l’impression 3D de moins de 30 ans.

3DN : Pouvez-vous vous présenter ainsi que votre lien avec l’impression 3D ?

Bonjour, je m’appelle Jooyeon Song et je suis la co-fondatrice de Mani.me. J’ai découvert l’impression 3D quand j’avais 19 ans lorsque je travaillais au Centre d’Ingénierie Hyundai en Inde lors de mon année de césure à l’université. J’y travaillais comme assistante IT et ai été rapidement subjuguée par la façon dont les designers donnaient vie à leur projet ; on passait d’un concept dans leur tête à un objet réel et ce, grâce à l’impression 3D. Je me suis mise à apprendre la modélisation CAO et à me renseigner sur l’impression 3D depuis ce jour.

Mon associé David Miro Llopis a quant à lui étudié l’ingénierie industrielle à CentraleSupelec à Paris. Sa thèse portait sur la génération de plasma – il a conçu et imprimé en 3D un réacteur plasma. Il est aussi passionné par la création de produits notamment à l’aide des nouvelles technologies.

3DN : Comment vous est venue l’idée de Mani.me ?

Comme vous pouvez l’imaginer, j’adore les manucures. Cependant, quand je travaillais comme consultante en management, je me sentais rapidement frustrée parce qu’il m’était très difficile de trouver du temps pour aller au salon de manucure. Je n’aimais pas prendre 2 à 3 heures sur mon emploi du temps déjà chargé. J’ai essayé de le faire moi-même à la maison, j’ai acheté un tas de vernis. Mais faire moi-même ma propre manucure a eu pour conséquences des ongles assez moches, en particulier sur ma main dominante, mais aussi de nombreux flacons de vernis inutilisés et du désordre un peu partout chez moi.

Lorsque je travaillais en Finlande, ma sœur m’a envoyé un ensemble de faux ongles assez populaires en Corée. Mais comme ils étaient fabriqués en série pour une taille moyenne, ils ne m’allaient pas et je me suis sentie assez mal à l’aise à l’idée de les porter. Ils ne m’ont pas donné l’impression d’être très bien conçus finalement. J’en ai donc conclu que les manucures de prêt-à-porter devaient être ajustées sur mesure et j’ai rapidement découvert que je pouvais relier cette passion à mon goût pour l’impression 3D.

3DN : Quelles sont les différentes étapes pour créer des ongles imprimés en 3D ?

Tout commence par l’obtention de photos de la main du client. Nous avons développé notre logiciel de photogrammétrie qui est capable de transformer les informations d’une image 2D en un modèle 3D, générant ainsi un modèle unique pour chaque ongle.

Notre client prend quelques photos sur notre application et nous fabriquons un modèle d’ongle depuis notre logiciel. Le client choisit son modèle en termes de couleurs et motifs à partir de notre galerie. Nous pouvons alors générer un fichier 3D que nous imprimons par la suite assez facilement.

Du coup, d’un point de vue consommateur, on a plusieurs étapes :

  • Parcourez notre galerie pour trouver les couleurs les plus branchées et les meilleurs designers du monde entier.
  • Lors de votre première utilisation seulement, prenez 5 photos de vos mains avec votre téléphone.
  • Choisissez un seul ensemble de faux ongles ou souscrivez à un abonnement où vous pouvez obtenir des ongles supplémentaires.

Nous sommes en train de finaliser notre brevet pour la technologie que nous avons développée. Nous vous en dirons plus sur les matériaux, le logiciel et chaque étape du processus une fois que tout sera réglé!

3DN : Comment voyez-vous le futur de la fabrication additive sur le marché des cosmétiques ?

Quand j’ai découvert l’impression 3D en 2011, les imprimantes 3D étaient principalement utilisées pour du prototypage rapide car elles avaient une vitesse d’impression assez limitée et des matériaux compatibles assez restreints. Pour moi, c’était très difficile d’imaginer des chaussures imprimées en 3D. Mais maintenant, nous constatons que l’imprimante 3D ne cesse d’évoluer, offre des capacités de production à grande échelle dans plusieurs industries : l’aérospatial, l’automobile, la santé et la mode.

Nous pensons que cette technologie d’impression 3D en constante évolution va remodeler la fabrication sur mesure. Et devinez quelle industrie a besoin de fabriquer sur mesure? Le marché des cosmétiques! Chaque femme et chaque homme est unique. La couleur de leur peau, leurs préférences, leur physique et leur taille – nous avons maintenant des millions de choix en termes de produits cosmétiques, mais personne ne sait vraiment si il a choisi le bon produit pour lui. Ce problème concerne les fabricants de cosmétiques. Outre les problèmes typiques de durabilité et de qualité de la chaîne d’approvisionnement, l’industrie cosmétique doit faire face à l’évolution rapide de la demande des clients, stocker une large gamme de produits pour satisfaire tous les consommateurs, tout en évitant le gaspillage provenant des stocks invendus.

3DN : Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Vous pouvez changer de style d’ongles aussi facilement que des chaussures grâce à Mani.me et à l’impression 3D ! J’espère voir d’autres nombreuses applications intéressantes de cette technologie.

Que pensez-vous de ces ongles imprimés en 3D sur mesure? Partagez votre avis dans les commentaires de l’article ou avec les membres du forum 3Dnatives.

Source : 3initiatives

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *