Les groupes de femmes sur Facebook, le monde en miniature

Les groupes de femmes sur Facebook sont devenus un phénomène de mode depuis quelques années. On peut en recenser des centaines, voire même des milliers de groupe exclusivement réservés aux «femmes», vous n’y verrez pas un seul homme (parole de jigguen). Certains groupes avoisinent plus de cent mille membres ou même plus.

Ces espaces de dialogue et d’échanges présentent aussi bien des avantages que des inconvénients suivant la manière dont les unes et les autres l’utilisent ou se l’approprient. Ils servent aux femmes de tribune pour s’exprimer et ce librement sur tous les sujets (ici il n’y a pas de tabou puisqu’on est juste entre femmes !). Si certaines femmes les investissent pour développer leur capital humain ou faire du business (mieux faire connaître leur entreprise, publier des offres et recherches d’emploi, communiquer des informations, sensibiliser, etc..), d’autres par contre les utilisent pour se distraire, raconter leur vécu, leurs préoccupations sociales ou matrimoniales, surtout qu’il est possible de poser des questions anonymes, ce qui permet à chaque membre de parler sans tabou, ni complexe.

Bref, on y parle de tout et de rien (beauté, mode, santé, cuisine, etc..) mais il faut reconnaître que le sujet préféré des femmes sénégalaises reste les hommes ! Sur plus de 100 posts ou publications, les 70 seront réservés à nos chers partenaires. On y voit comment les femmes sénégalaises souffrent dans leur foyer, certaines histoires vécues vous fendent le cœur et vous vous demandez même si elles ne relèvent pas de la science-fiction. Ces groupes constituent réellement le monde en miniature des femmes.

Un vrai rendez-vous du donner et du recevoir dans un méli-mélo total où presque la quasi-totalité des membres y cherchent refuge, solidarité, entre-aide, réconfort, oreilles attentives, soutien moral ou financier, et il faut le reconnaître, la notion de SOLIDARITE est la chose la mieux partagée dans ces groupes.

Il faut noter cependant que comme tout lieu de rencontre de femmes, le commérage, le crêpage de chignon, les lobbys et les clans y sont bien présents. Sans compter les «saintes» qui sont spécialistes en tout et s’érigent en donneuses de leçons. Des comportements qui dénaturent l’esprit des groupes et leur essence même.

Malgré la résistance des admins (qui prennent parfois leur rôle un peu trop au sérieux), beaucoup de groupes finiront un jour par s’éclater telle une entreprise en faillite. Certains membres comme si elles s’étaient données le mot polluent l’atmosphère avec des commentaires désobligeants, railleurs et ironiques. Un comportement qui n’est pas sans répercussions sur la bonne marche d’un groupe.

A cela s’ajoute le «voyez-moi de certaines femmes». En effet, tous les moyens sont bons pour montrer leur ascension sociale, elles iront jusqu’à faire des publications mensongères pour faire croire qu’elles ont des vies extraordinaires via des photos toutes truquées grâce aux filtres  avec comme seul objectif la recherche effrénée des «j’aime et commentaires». Toutes sortes de femmes se retrouvent dans ces groupes : des narcissiques, des jalouses, des saintes-nitouches…

Donc chères dames, il ne faudrait pas prendre pour argent comptant tout ce qui se dit entre femmes. Les groupes ont certes un effet magique sur la vie de certaines avec beaucoup de cas résolus mais il existe aussi le revers de la médaille. Après tout FACEBOOK n’est pas la vie réelle !

Par Kya

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *