Les préparatifs de la fête de Korité chez les hommes

Après un mois de ramadan, un mois de pénitence, place maintenant aux préparatifs de la fête de korité. Tous les musulmans s’affairent pour une bonne réussite de la fête. Pour cette fois-ci, jigguen s’intéresse aux préparatifs des hommes qui ont aussi leur mot à dire.

Momar Ndiaye, 46 ans

«Les préparatifs vont bon train pour les musulmans, mais à mon niveau, je ne suis pas d’humeur festive. Je viens de perdre mon boulot donc mon souci se trouve autre part. Ma seule préoccupation c’est d’assurer les repas de la fête et les habits de mes 2 enfants. Je n’ai rien donné à ma femme pour qu’elle se prépare comme les années précédentes mais heureusement, elle m’a compris. «Fête dagnou koy tall». 

Souleymane Diop 29 ans

«Je rends d’abord grâce à Dieu qui nous a permis de remplir le mois béni sans difficultés. Je célèbre la korité avec faste en achetant un mouton même si je ne suis pas dans le gaspillage. Je fais juste le nécessaire coté habillement, j’ai juste acheté une tenue marocaine pour la prière qui n’est pas couteuse assortie de babouche. Mais au préalable, je me suis acquitté de toutes mes charges familiales. La korité est un jour de grâces, donc on doit faire plaisir à notre famille et à nos proches.

Elhadj Mbaye 41 ans

«Je suis un célibataire endurci mais c’est comme si j’étais marié, j’ai casqué fort pour ma promise. Je veux qu’elle se pouponne et qu’elle n’envie personne. J’aime la sape en tant que dommou gueweul (griot), raison pour laquelle je ne lésine pas sur les moyens. J’ai acheté un getzner blanc cousu sur mesure et des mocassins, il reste maintenant la coiffure que je ferai demain pour être au top le jour-j. J’ai hâte d’y être pour me pavaner. J’aime l’élégance qu’importe le prix. Puisque c’est une fête et non un deuil je vais sortir le grand jeu».

Maleye Fall 37 ans

«Je fais juste le minimum, je ne suis pas dans les extras. Et pour cause, je n’ai même pas de nouveaux habits je redouble. Je suis soutien de famille donc mes charges ne me permettent pas certaines dépenses que je juge inutiles. Assurer une bonne fête avec de copieux repas et satisfaire ma progéniture est ma priorité. Heureusement que j’ai une femme qui partage la même vision que moi. Evitons les gâchis pendant les fêtes car demain est un autre jour».

Mansour Traoré 43 ans

«Personnellement, après avoir donné une somme assez consistante à mon épouse, je ne m’occupe de rien du tout. C’est elle qui se charge de mes vêtements ceux des enfants de la nourriture et de tout. Je ne voulais même pas de nouveaux habits mais ma femme a dit niet car pour elle tout doit être impeccable le jour-j, elle dit souvent « « je ne veux pas de fausses notes». Donc pour les préparatifs je ne peux en dire davantage, mais je conseillerai à mes frères de faire selon leur moyen car la vie est dure».

Samba Ndiaye 31 ans

«Je suis tailleur spécialisé en tenue pour hommes, mais franchement les affaires marchent, la crise dont parle certains je ne le sens pas. Je me demande même si je terminerais toutes mes commandes à date échue. C’est pour vous dire que les hommes préparent la fête comme les femmes. Donc pourquoi se voiler la face ?»

Par Kya

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *