Pour tuer sa coépouse et rendre stérile son mari : M. Ndoye aurait accepté d’avoir plusieurs relations sexuelles avec son marabout.

Le Populaire révèle que la polygamie est en train de faire des ravages sous nos cieux, entre échanges de coups bas, maraboutage et autres mesquineries, dans une guerre sans merci entre coépouses. A l’image de cette affaire de viol qui a eu lieu à Bargny, ce 10 juillet.

Il s’agit d’une dame qui au bout de cinq ans de mariage, a eu une coépouse. Animée par une jalousie maladive, elle a voulu se débarrasser de la seconde épouse de son mari. Et peu importe, les moyens qu’il faudra.

Pour réussir sa sale besogne, elle s’était attachée les services d’un marabout qui lui avait été recommandé par une de ses amies. C’est donc dans ces circonstances qu’elle s’est présentée chez le marabout M. Nguirane. Elle explique à ce dernier, qu’elle voulait que sa coépouse quitte la maison, elle lui demande également de rendre son mari stérile, jusqu’à nouvel ordre, ou à défaut que sa coépouse décède.

Après avoir écouté la dame, le marabout lui avait promis de lui prodiguer des prières moyennant 350.000 Francs CFA et exigea d’elle qu’elle lui apporte de l’urine d’un cheval, le sperme de son mari et quelques cheveux de sa coépouse. Le lendemain soir la dame s’est présentée chez le marabout mais c’était sans se douter que celui-ci voulait abuser d’elle.

Dans sa plainte, M. Ndoye explique qu’à son arrivée, le marabout a fait des incantations avant de lui asperger un liquide. «Là, j’ai commencé à perdre connaissance et du coup, à exécuter ses ordres. Ce qui fait que j’ai entretenu plusieurs relations sexuelles avec lui et cela, pendant trois mois», révèle la dame devant les enquêteurs.

Toujours dans ses déclarations, elle soutient que son mari est toujours entre la vie et la mort, car depuis deux mois, il est sur les lits d’hôpital. Et le pire dans tout cela, c’est que le marabout ne veut pas lever le sort.

Quant au marabout, il a juré n’avoir jamais entretenu de rapports sexuels avec sa victime sans son consentement. C’est cette dernière qui venait le retrouver chez lui pour des ensorcellements. Et n’ayant plus rien pour payer ses dettes, elle lui a proposé en échange, des rapports sexuels qu’ils ont faits à plusieurs reprises.

Il a par ailleurs révélé aux enquêteurs qu’il avait averti la dame lorsqu’il lui donnait les talismans pour sa coépouse. Selon lui, c’est peut-être cette dernière qui les a mal exploités.

Quoi qu’il en soit, le certificat médical fait état de «suspicion d’abus sexuels et des lésions hyménales anciennes». Suffisant pour que le marabout soit mis aux arrêts.

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *