Être enceinte, c’est déjà difficile, entre le stress, la fatigue et les hormones, les femmes passent 9 mois assez difficiles. Pour une femme sénégalaise, il faudra ajouter les superstitions aux charges de la grossesse. Des mises en garde et interdictions que les femmes se doivent de tenir en compte au risque du pire.

Il ne faut pas le dire à tout le monde

Si en occident, on peut se permettre de dévoiler sa grossesse à une tierce personne, ceci n’est pas le cas au Sénégal où la femme enceinte doit se cacher et éviter le mauvais œil. Sauf qu’on ne peut pas cacher une grossesse, ou pas pour longtemps en tout cas.

Il ne faut pas toucher son ventre quand on veut un aliment

Il est connu ici que si la femme enceinte a envie d’un aliment qui n’est pas à sa portée et qu’elle touche son ventre en y pensant. Elle risque de laisser une tache noire sur la partie du corps du bébé qu’elle aura touché à cet instant en caressant son ventre.

Il ne faut pas sortir en milieu d’après-midi ou au crépuscule

Dans la culture sénégalaise, le crépuscule et le milieu d’après-midi sont des moments réservés aux djinns et mauvais esprits. L’enfant dans le ventre de sa maman reste très sensible, c’est pourquoi la maman a le devoir de le protéger en évitant de sortir à ces heures dites dangereuses au risque d’exposer son enfant.

IL ne faut pas laisser une personne passer par dessus notre corps

La personne qui passe par-dessus le corps d’une femme enceinte assise ou couchée doit repasser, sinon elle risque de faire une fausse couche.

Il ne faut pas rester inactive

Malgré toutes les interdictions et mises en garde, il ne faut surtout pas que la femme en état de grossesse reste inactive, car ceci risque de prolonger le travail lors de l’accouchement, et donc elle risque de souffrir encore plus. De ce fait, les mamans demandent toujours aux femmes de bouger et de continuer leurs activités. 

86 Lectures
Partagez